les AZA AGAINST TAULES et CRA


Poster un commentaire

Maurice Rajfus 1928 – 13 Juin 2020


les AZA subversifs - la suite

Relais de Eva Lok Kua

Historien et essayiste de haut-vol, Maurice Rajfus n’est plus depuis ce samedi 13 juin 2020.

Une occasion de faire la lumière sur cet ancien président de Ras’l’Front (1991-1999) et autres péripéties que l’on peut retrouver dans son livre « Je n’aime pas la police de mon pays » mis généreusement en ligne par le siteLIBERTALIA

Voir l’article original


Poster un commentaire

Urgent appel de SÔS


les AZA subversifs - la suite

Envoyé par Eva Lok Kua


Émeutes et répression au centre de rétention du Mesnil-Amelot

Nous sommes en panique car l’un d’entre nous a été relâché il y a quelques jours suite à une suspicion de covid-19.

On a ni masques ni gel hydro-alcoolique, et les deux personnes qui font le ménage n’ont ni produits ni javel.

On a ni visites de nos familles ni cigarettes ni vêtement propre.

Nous voulons des tests nous voulons être soignés, le service médical est là une heure par jour et la laverie ne marche pas non plus.

Depuis hier soir 19h nous subissons la violence de la police au centre de rétention du Mesnil-Amelot suite au tabassage et au gazage de l’un d’entre nous qui, poussé par la faim, a gardé discrètement du pain sur lui en sortant du réfectoire.

En solidarité nous avons franchi les grilles pour nous rassemblé dans la cour. Le…

Voir l’article original 112 mots de plus


Poster un commentaire

Et que toutes les taules tombent! ~ Avec une pensée spéciale pour Raif Badawi



Poster un commentaire

Grève de la faim au CRA de Vincennes


Lignes de force

Nous sommes des retenus du centre de rétention administrative de Vincennes en banlieue parisienne.

Nous demandons la libération de tous les prisonniers, l’application de l’égalité entre tous le monde: On est comme tous le monde.

Aujourd’hui 3 janvier 2019, nous, 27 retenus du centre de rétention (du bâtiment 2A) se sont mis en grève de la faim pour demander la libération tout de suite de tout le monde.

Nous savons que d’autres enfermés dans au moins un autre bâtiment sont eux aussi en grève de la faim (il parait au moins une quinzaine).

On a tous une histoire différente, qu’on soit travailleur, étudiant depuis peu en France ou vivant ici depuis presque 20 ans.. Et on a tous le droit de vivre ici, où on a nos attaches. Mais nous sommes enfermés dans ce centre de rétention.

Si on s’est mis aujourd’hui en grève de la faim c’est aussi pour…

Voir l’article original 294 mots de plus


Poster un commentaire

Insalubrité et sur-occupation à la maison d’arrêt des femmes de Mulhouse


Entre les lignes entre les mots

Cellules insalubres, infrastructures vétustes, hygiène défaillante, surpopulation chronique, absence d’intimité… Des femmes détenues à la maison d’arrêt de Mulhouse dénoncent leurs conditions de détention indignes. Alors que cette situation perdure depuis plusieurs années, des travaux de rénovation, annoncés en 2017, n’auraient toujours pas été réalisés. Une information que l’OIP n’a pu vérifier auprès de la direction de l’établissement, qui refuse de répondre à ses sollicitations.

Voir l’article original 502 mots de plus


Poster un commentaire

Décès d’un détenu : affrontements à La Reynerie (Toulouse) – 17 avril 2018



Poster un commentaire

Décès d’un détenu à la maison d’arrêt de Seysses : affrontements à La Reynerie (Toulouse)- 15 avril 2018



Poster un commentaire

Risque d’expulsion vers le Soudan / CRA de Metz


Implacable injustice de l’accord Dublin !

Passeurs d'hospitalités

La politique d’expulsion vers le Soudan continue (voir ici, ici, ici, ici, ici, ici , et ). Il s’agit cette fois d’une personne enfermée au centre de rétention de Metz.

M. a été renvoyé de Hollande, car demandeur d’asile en France. Sa demande rejeté, mais peu importe, Dublin est appliquée.
Ils se trouve maintenant en rétention depuis quelque jours, il risque l’expulsion a tout moment.

Ce que vous pouvez faire :

Interpeller le ministre de l’intérieur pour demander de stopper l’expulsion :

sec.immigration@interieur.gouv.fr

Écrire un message ou téléphoner au préfet de la Moselle, Didier Martin, auteur de la décision d’expulsion, pour lui demander de l’annuler :

formulaire de contact : http://www.moselle.gouv.fr/Contactez-nous

pref-webmestre@moselle.gouv.fr

Téléphone : +33 3 87 34 87 34

E-mail : didier.martin@moselle.pref.gouv.fr

Voici le communiqué de ses ami.es:

« Notre ami n’est pas un cas isolé… Mais pour nous, ce n’est…

Voir l’article original 378 mots de plus


Poster un commentaire

Gardiens de prison : affrontements à Fleury Mérogis – 19 janvier 2018



2 Commentaires

OUVREZ LES PRISONS ! LICENCIEZ LES “FORCES DE L’ORDRE”!